Damien Broothaerts champion du Monde M35 !

Les championnats du Monde Masters ont pris fin ce dimanche 16 septembre du côté de Malaga. Débuté le 04 septembre, soit treize jours de compétition, le bilan est très positif avec un total de vingt médailles glanées par la délégation belge !

DamienEn piste les derniers jours, notre capitaine Damien Broothaerts s’alignait sur le 110m haies. Habitué des championnats, il s’agissait ici de son tout premier (et dernier ?) championnat international chez les masters. Damien n’aura pas manqué son rendez-vous, préparant l’échéance depuis le début de la saison. Un titre remporté dans un temps de 13’89, soit un nouveau record de Belgique.

« Je suis très heureux et très fier d’avoir remporté ce titre. Tout a commencé par une boutade en début de saison. Je me suis pris au jeu. Avec ma blessure en début de saison, j’ai paniqué, mais je me suis entrainé seul et je peux être fier de ce titre, le premier d’un belge sur les haies. C’est sympa, mon niveau était pas mal en plus même si je pouvais être encore plus fort. C’est un peu le point d’orgue de ma carrière, j’ai toujours été présent, j’ai connu pas mal de chose, j’ai fais partie du top belge et européen, j’ai connu beaucoup de voyages et de championnats. Ce titre, ça montre à mes athlètes, à mon groupe qu’il faut faire preuve de persévérance et de travail, deux facteurs importants dans une carrière. Si on travaille dur, on peut atteindre de belles choses. Beaucoup arrête après des blessures ou des défaites, même avec des hauts et des bas on peut atteindre ses objectifs. »

« Certain diront que ce n’est QUE un titre master, mais pour moi c’est un titre de champion du monde. J’ai fais du haut niveau pendant plus de 20 ans. L’athlétisme, c’est un sport exigeant avec le corps, cela montre que j’ai eu une hygiène de vie presque toujours impeccable. Je veux montrer aux générations qu’on peut atteindre de belles choses, je veux en inspirer beaucoup d’autres. Mon but, c’est de partager, dans mon rôle d’entraineur à présent c’est d’amener les athlètes à un niveau international. Comme disait Laurent Monbaillu : Les jeunes, il faut les encourager. Les vieux, il faut les respecter. »

Article de presse

Nancy Nkumu Bakuba en demi-finale sur 400m

En plus de Damien, Nancy Nkumu Bakuba était elle aussi alignée dans ces championnats du Monde. Notre master 40 a d’abord disputé le 200m, où elle ne franchi pas le cap des qualifications (28.57). Sur 400m, sa discipline favorite, elle passe le premier tour (62’26) avant d’échouer aux portes de la finale (62’73). Un beau parcours dont elle peut être fière !