Doublé historique pour l’Excelsior !

Article de presse : La Capitale La DH –  La DH.be

Un sixième titre consécutif, le treizième de leur histoire ! L’Excelsior s’est une nouvelle fois imposé sur la scène national à l’occasion des Interclubs. Après les dames la veille, les hommes signent également une victoire, offrant un doublé historique au club centenaire. Retour sur cette journée, moins mouvementé que la veille mais tout aussi belle (avec moins de soleil quand même).

32313819_10155706766198668_7155125029317902336_nL’histoire commence comme samedi, un concours de marteau sur le coup de 12h30. Claudio Salvaggio est en tête durant la moitié du concours, mais doit finalement s’incliner face à l’athlète du RC Gent, plus fort d’un petit mètre seulement. Comme Jolien, Claudio empoche 11 points dans cette épreuve et lance d’une belle manière la Blue Army dans cette journée.

Débuts des autres épreuves sur le coup de 14h00. Première course avec le 400m haies, où l’on retrouve Romain Nicodème au départ. Une première haie touchée, le hurdleur s’envole vers la troisième place dans un temps de 52’29. S’en suit le 100m, où la jeunesse prend la relève. Florian Tshitwenu avait la lourde tache de remplacer notre capitaine, son coach, Damien Broothaerts. Une quatrième place en 10’85. S’est ensuite Tarik Moukrime qu’on retrouve au départ du 800m. C’est rare pour un Interclubs, mais la course démarre rapidement, emmené par le marocain affilié à Seraing Ayoub Sniba. Tarik est un peu enfermé mais attaque dans les 300 derniers mètres et termine troisième en 1:49’01.

Pendant que les courses se déroulent, cinq concours se disputent en même temps. Jonathan Guillaume signe un nouveau record outdoor, lançant son poids à 15m00 empochant une quatrième place. De l’autre côté du terrain, Fabiano Kalandula franchi une barre à 1m98 et termine lui aussi au pied du podium fictif alors que Florent Gets, sur l’aire de lancer à côté, lance son javelot à 58m64 et empoche 11 points. Pendant ce temps là, Corentin Campener vient remporter la première épreuve de la journée en atterrissant à 7m66 en longueur. Dimitri Montilla franchi une barre à 4m20 à la perche et prend une septième place.

Au classement provisoire, sans surprise, l’Excelsior est en tête, malgré ses peu de victoires mais une belle homogénéité dans l’équipe.

Départ du 1500m, un Pierre-Antoine Balhan très concentré; comme à son habitude. Et comme à son habitude aussi, il prend la tête de la course, bien déterminé à montrer qui est le patron. 1498 mètres en tête avant que Michael Somers vienne le coiffer sur la ligne. « Petit joueur« , disait-il après l’arrivé. « Mais je suis content de la tournure de ma course, je suis très satisfait. Après ma déception sur 800m au Mingels, je reprend confiance. » PA signe un temps de 3:50’19.

Place ensuite à Amine Kasmi de rentrer dans mes starting-blocks. Pour la première fois titulaire sur une épreuve individuelle, le junior première année ressent la pression sur ses épaules. Un départ rapide, une bonne sortie de virage avant de lâcher prise dans les derniers mètres. Stresse ou pression, le sprinteur signe un temps de 22’23, loin de sa référence de 21’43. Amine termine cinquième et empoche 8 points. Sur 3000m, Kim Ruell était confronté à deux ténors de la discipline, à savoir Isaac Kimeli et Jeroen D’hoedt. Notre comptriote n’a pas tremblé, prenant même la tête une partie de la course. Il lâche finalement prise dans le dernier kilomètre en termine en 8:15’74.

Les derniers concours débutent, alors que l’Excelsior est toujours en tête, pas vraiment inquiété. Grégory Geerts, également titulaire pour la première fois, a la lourde responsabilité de remplacer Fred Xhonneux au triple saut. Il se classe cinquième avec une marque à 14m20. Contrat rempli ! Florent Gets, au disque, prend une sixième position avec un jet à 43m80.

Place enfin aux dernières courses avant les relais. Notre capitaine, à défaut de s’aligner sur le 100m, prend tout de même part au 110m haies. Après avoir battu le record de Belgique M35 il y a quelques jours, il avait montré qu’il était toujours en forme. Après sa dernière haie, Damien se blesse et ne peut faire mieux qu’une troisième place et un chrono de 14’91. C’est au tour Asamti Badji, qui s’alignait pour la première fois sur le 400m individuel. Dans sa série, un certain Jonathan Sacoor et Robin Vanderbemden. Bien tiré, Asamti s’accroche en prend la troisième place en 47’91.

Place eux deux dernières courses de fond, avec le 5000m où Jeroen Hendrikx termine cinquième en 14:27 »97 puis le 3000m steeple où Simon Petitjean signe la deuxième (et dernière) victoire de la journée en 9:12’63.

L’Excelsior est en tête avant les relais. Pas avec un boulevard d’avance, mais il faut assurer les passages.

Le 4x100m démarre, bien lancé par Amine Kasmi qui vient trouver Peredjo Okeowo. Le passage est réussi, vient au tour de Florian Tshitwenu de prendre le témoin pour rejoindre Adam Kalmen. Une victoire en 41’71, mais la première série aura été plus rapide avec le LYRA, en 41’54.

Dernière épreuve, le 4x400m. Un bon départ de Gaston Nijs qui donne émmédiatemment le témoin en tête à Romain Nicodème. Il vient trouver son partenaire d’entrainement, Sébastien Lins, qui remet en tête à Asamti Badji. Une nouvelle victoire mais à nouveau, la première série est plus rapide : 3:16’87 contre 3:16’45 pour le KAAG.

L’Excelsior est champion avec 195 points, 22,5 de plus que son dauphin, le DCLA.

Résultats complets