Home » actualite » Chloé Henry est une Ninja Warrior

Chloé Henry est une Ninja Warrior

Notre perchiste Chloé Henry a démontré ce week-end qu’elle était bien plus qu’une simple athlète. Demi-finaliste, et surtout dernière fille en compétition de Ninja Warrior diffusé sur TF1, Chloé a prouvé qu’elle était une guerrière. Retour sur cette expérience inoubliable.

4f9e9696-632a-11e7-aef1-80caa4fdd418_originalD’origine américaine, Chloé Henry connaissait bien la version de Ninja Warrior aux États-Unis. Alors quand le concept a débarqué en France l’année dernière, la perchiste de 30 ans, a tout de suite envoyé sa candidature. « Je ne pouvais pas participer à la première saison car j’avais l’ambition de participer aux Jeux olympiques de Rio. Malheureusement, je me suis blessée au tendon d’Achille et j’ai dû faire une croix dessus », se souvient-elle. « J’avais toutefois le Ninja Warrior dans un coin de ma tête. Alors, après ma revalidation, j’ai décidé d’envoyer ma candidature. La boîte de production m’a directement appelé en me demandant de rejoindre Paris le lendemain. C’était assez soudain mais je n’ai pas hésité une seule seconde. Finalement, cela m’a plutôt souri puisque j’ai été retenue. »

PRÊTE À RETENTER L’AVENTURE

Sur les 4.000 candidats présents, seuls 200 ont pu se mesurer aux obstacles. Et Chloé en faisait partie. « Mon casting s’est très bien dé- roulé donc j’avais un bon pressentiment. Trois semaines plus tard, ils m’ont contacté pour que je prenne part à la compétition », se rappelle-t-elle. « J’étais évidemment heureuse de vivre cette nouvelle expérience mais cela impliquait un entraînement intensif en plus de ma préparation à la perche. » En plus de s’entraîner dans sa discipline de prédilection, Chloé s’est ajoutée des séances spécifiques afin de préparer au mieux le Ninja Warrior. « J’ai dû m’organiser mais j’ai prévu des exercices d’escalade ainsi que des séances pour renforcer mes bras et l’équilibre. Ce sont des points très importants dans ce genre de parcours. Et puis, comme j’ai pratiqué de la gymnastique acrobatique étant plus jeune, j’avais déjà quelques prédispositions. »

Impressionnante lors des qualifications, Chloé s’est hissée jusqu’en demi-finale, devenant la dernière fille de la compétition. Malheureusement, elle a échoué à l’avant-dernier obstacle appelé « mikado » où elle doit traverser six… perches. C’est à la toute fin qu’elle est tombée dans l’eau. «À la base, je voulais aller le plus loin possible dans le premier parcours et surtout m’adapter aux différents obstacles. Ensuite, étant une compétitrice née, j’ai voulu atteindre la finale. Cela n’a pas été possible mais je ne garde que des bons souvenirs. Ma famille était présente et j’ai reçu beaucoup de soutien de mon club », assure-t-elle. « Si TF1 m’appelle pour participer à la prochaine édition, j’irai sans hésiter. » C’est sûr, elle a l’âme d’une guerrière.

Chloé Henry se remet d’une grosse blessure au tendon d’Achille

« Je rêve des JO 2020 »

belgaimage-108856468-preview-wL’expérience Ninja Warrior terminée, Chloé veut désormais se consacrer à l’athlétisme, et plus particulièrement la perche. Longtemps sur la touche en raison d’une blessure au tendon d’Achille, la perchiste belgo-américaine de 30 ans, ne se laisse pas abattre et compte préparer au mieux sa saison indoor. « Même si je vais prendre part à quelques meetings cet été, notamment en Allemagne ce weekend, le but n’est pas de performer. Je veux tout d’abord me jauger et voir où j’en suis. Ce sera une compétition de découverte pour moi. Ma blessure m’a longtemps éloigné des pistes et je ne peux pas me permettre de forcer. Il est encore trop tôt pour réaliser des résultats », assure-telle.

Motivée et compétitrice dans l’âme, Chloé Henry veut être prête pour la saison indoor. « Je sais que je peux revenir à mon meilleur niveau pour la saison indoor. C’est pourquoi j’axe mon travail pour être prête à ce moment-là. Et puis, en 2018, j’aimerais aussi performer lors de la saison en extérieur, avec les championnats d’Europe en point de mire. » Et à plus long terme, la perchiste espère aller à Tokyo. « Je n’ai pas pu me rendre au Brésil à cause de ma blessure mais je compte bien tout mettre en œuvre pour participer aux JO 2020 à Tokyo. »

CS

Étiquettes

Add To TwiiterRetweet This Post item information on FacebookShare This Stumble ThisStumbleUpon This Digg ThisDigg This Add To Del.icio.usBookmark This

About The Author

Comments are closed.